Le site https://montaxi-bordeaux.fr/ est édité par :

WebAudit France
6 avenue Jean Jaurès, 73000 Chambéry
SAS au capital de 600€
RCS Chambéry 823 628 698
06 58 74 83 84
contact@webaudit.fr

Le site https://montaxi-bordeaux.fr/ est édité pour :

Raison sociale : Taxi Brena
Adresse : 44 Chemin de Valentin, 33370 Yvrac, France
Téléphone : 06 61 14 95 65
E-mail : luxorlimousines33(@)gmail.com
Directeur de publication : Guillaume Gaetan Brena

SIRET : 82260374200013

Ce site Internet d’activité de taxi à Bordeaux a été réalisé par l’équipe de Webaudit France, le spécialiste de la création de site Internet pour Taxi avec référencement SEO.

Retrouvez tous les prestataires de transport privé pour Transfert Aéroport en France et transport privé taxi à l’Aéroport de Bordeaux Mérignac.

Hébergeur :

L’hebergeur du site est : O2SWITCH
222-224 Boulevard Gustave Flaubert
63000 Clermont-Ferrand
SARL o2switch au capital de 7500€
RCS : Clermont-Ferrand – SIRET : 510 909 80700016

Réglementation RGPD et protection des données :

Conformément à la législation, nous vous invitons à consulter les pages suivantes ayant attraits à l’exploitation et à la protection de vos données :

Déclaration de confidentialité (UE)
Politique de cookies (EU)
Avertissement

Vous pouvez exercer votre droit d’accès et de modification sur ces données, en envoyant un courrier électronique à l’adresse suivante : contact [@] webaudit.fr

Propriété intellectuelle

Tout le contenu du présent site incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de la société WEBAUDIT FRANCE SAS à l’exception des marques, logos ou contenus appartenant à d’autres sociétés partenaires ou auteurs.
Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l’accord exprès par écrit de WEBAUDIT FRANCE SAS. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à leur encontre.